Restaurants? Non, jeux vidéo

Si vous n’êtes pas des joueurs avides, votre idée de vacances prévoit probablement des plages intactes, des couchers de soleil orangés et des délices culinaires à déguster en compagnie. Dans le cas contraire, il serait plus qu’embêtant d’être éloignés même pour une seule semaine, de votre console et de vos jeux vidéo. Inutile de dire que l’industrie hôtelière veille également aux exigences de cette catégorie du marché, de moins en moins restreinte, même si celle de viser à favoriser le divertissement et la sociabilité des hôtes, ce n’est pas une nouveauté.

Hôtellerie et jeux vidéo

En 2008 déjà, des chaînes comme Aloft Hotel ont doté des halls de tables de jeu et de billard, en encourageant de cette manière la "fraternisation" dans des situations plutôt solitaires par nature, notamment celles des voyages d’affaires.

"Les hôtels sont de plus en plus éloignés de la simple offre alimentaire et d’abri pour la nuit: ils ont tendance à devenir des centres sociaux", dit Jan Freitag, vice-président senior du secteur analytique hôtelier chez SRT Global. "Les Halls étaient un gaspillage d’espace et de couloirs en marbre, souvent totalement absents de mobilier, n’étaient certainement pas un lieu où l’on avait envie de rester. Maintenant ils sont conçus comme des lieux dans lesquels on sent le plaisir de s’arrêter, avec le résultat d’une hausse des entrées annuelles en nourriture et boissons."

Retour aux années 80: revenir aux salles d’arcade

Depuis les années 70 et 80, il n’était pas rare de trouver dans les hôtels des salles de jeux où placer ses enfants passionnés de Pac-Man ou magiciens du flipper. Les salles d’arcade, grâce au retour invétéré du vintage de ces années, ont été remises à l’honneur, cette fois-ci en s’adressant à un public bien plus adulte.

L'Hotel Zetta de San Francisco offre à ses invités une large mezzanine, similaire à un loft, avec une vue sur le hall et doté de tables de billard, air hockey, shuffleboard et jouets de table comme le Yahtzee et Candyland. Une table de Pachinko au mur, qui court sur deux étages, permet aux joueurs de lancer de la mezzanine les ballons de foot qui substitue les traditionnels disques, pour les voir tomber ensuite dans le hall. Une attention particulière destinée au bien-être des hôtes, dans ce cas concentrée sur le monde de l’Hi tech et des médias.

"La salle de jeux est une nouvelle définition du luxe, pour un certain type de professionnel créatif", affirme l’architecte d’intérieur avec son siège à Seattle, Andrea Dawson, qui a conçu l’Hotel Zetta. "Voilà pourquoi nous avons créé une salle de jeux plutôt qu’un restaurant : nous voulons dédier plus d’espace à la relaxation." Avec ses antécédents professionnels dans les ressources humaines de Microsoft, il a réussi à comprendre, et donc canaliser dans les espaces communs, les réels besoins de cette nouvelle communauté digitale, qui dans son temps libre semble aimer se détendre avec des défis pratiques tout comme cérébraux. "Ils travaillent durement - a expliqué Dawson - mais ils aiment jouer après, ils sont des joueurs de naissance, ils sont doués d’une énergie différente qu’ils ont besoin de décharger, et qui fait partie de leur processus créatif."

Toujours à San Francisco, l’Hotel Monaco propose des jeux vidéo Wii pendant l’heure du vin chaque soir, alors que le Park Inn de Radisson Resorts à Orlando, en Floride, a une salle de jeux bien fournie et aménagée pour les enfants. La loge du Wildwood Snowmass près d’Aspen, dans le Colorado, reprend la classique salle de jeux d’arcade avec des caractéristiques rétro comme Galaga et le babyfoot, en plus des jeux vidéo plus récents comme The Fast and The Furious.

Le Pod 39 de New York, depuis quelques années, a rajouté une Play Room dotée de tables de ping-pong et des jeux classiques comme le Parcheesi: Richard Born, co-propriétaire du Pod 39, ainsi que d’une trentaine de propriétés hôtelières seulement entre Manhattan et Brooklyn, rappelle que les salles de jeux sont une des modalités avec lesquelles les hôtels visent à générer un sens de communauté entre parfaits inconnus, en insistant sur le fait que la Play Room, qu’il a voulu, soit une attraction visant principalement à développer le côté social de l’hôtel, bien que (ou peut-être même parce-que) elle est située près du bar. "C’est une opération réussie quand le bar est trop fréquenté, mais elle a un succès même avec des visiteurs habitués aux standards hôteliers plus élevés", explique-t-il. Ce n’est pas pour rien que plus tard il a fait en sorte d’ajouter d’autres salles de jeux, même dans d’autres structures.

Les 366 chambres du Pod 39 sont volontairement très petites et elles coutent en conséquence: il semblait donc indispensable d’offrir aux voyageurs au moins un beau salon à partager. "Le voyageur d’affaires qu’on reçoit dans notre hôtel n’est pas le directeur de l’entreprise Xerox, c’est l’entrepreneur qui est en train de frayer son chemin", dit encore Richard Born, "ça nous plaît l’idée d’offrir à quelqu’un avec une créativité prononcée et un esprit brillant, la possibilité de rencontrer d’autres gens qui ont choisi mon hôtel pour la même raison."

Un jeu vidéo unique, pour des joueurs uniques

La chaîne W Hotels, à l’ouverture d’un siège à Bellevue, dans l’État de Washington, a dû régler ses comptes avec les voisins, tous des joueurs acharnés: tout près, il y a Bungie, 5th Cell, Sucker Punch et Valve, tout de suite derrière Halo, Destiny, Scribblenauts, InFamous et Half-Life. Et, juste au bout de la rue, il y a le quartier générale de Xbox de Microsoft, Expedia, T-Mobile et toute une galaxie de startup technologiques très actives.

Dans le cœur du centre plus hi-tech de la ville, W Bellevue a pensé attirer les regards en créant un propre jeu vidéo, Belle the Bear, inspiré du Frogger de SEGA des années 80 et reproductible pratiquement dans n’importe quel dispositif, directement depuis un navigateur et donc sans le passage obligé par une appli ou un logiciel à télécharger: un ourson au style graphique rétro à 8bit qui, pendant qu’il traverse les rues, les bois et les centres technologiques de Bellevue en cherchant à joindre le W Hotel, et en se confrontant avec une bonne quantité d’ennemis et d’obstacles, des abeilles aux drones, tente de récolter un nombre majeur de bitcoin (celui de Bellevue est d’ailleurs le premier hôtel de la chaine W à accepter les monnaies digitales).

Comme déclaré par Brock Marlborough, directeur de production pour Pen & Public, la société de développeurs du jeu, l’intention était celle d’attirer les voyageurs hi-tech et Millenial grâce à la combinaison opportune entre les beautés de la zone et une technologie d’avant-garde: "Un jeu vidéo semblait le bon compromis entre technologie et divertissement. Il nous a fait cadeau d’une toile blanche pour raconter l’histoire de Bellevue, en fusionnant nature et technologie avec les éléments distinctifs de la marque W." Bien évidemment la chaîne a bientôt inséré le personnage de Belle dans le décor de la structure, dans les douches et dans la piscine par exemple. "Comme dans toutes choses de ce genre, il y a un élément de risque", reconnait Anthony Ingham, Leader globale de la marque W Hotels. "Personne ne l’avait fait avant. Mais ça fait partie de l’ADN de W. C’est un jeu qui s’adresse aux techniciens qui arriveront dans notre hôtel, ainsi qu’au grand public en général."
Mais les joueurs américains ne sont pas les seuls à s’amuser pendant leurs voyages: au Royaume Unis, au Staybridge Suites, il est possible de réserver une suite dotée également de jeux vidéo et des consoles plus actuelles, alors que l'Arcade Hotel de Amsterdam est complètement centré sur ce thème.

Chaque chambre de la structure néerlandaise, décorée dans un style extrêmement minimal et fonctionnel, est fournie de consoles rétros et modernes et d’une collection de jeux disponibles sans aucune majoration de prix, d’énormes écrans plats, casques Sennheiser "qui vous feront entendre le passage des fourmis dans le champ de bataille" et un coin de jeu de RV de dernière génération; ainsi que, comme spécifié sur le site internet, des très confortables sommiers. L’Arcade héberge souvent des événements liés au monde du gaming où même la nourriture et les boissons servies sont à thème. Pour la soirée d’inauguration, sur la façade de l’hôtel ont été projetés des jeux vidéo. Pour faire un tour aux musées, visiblement, il y a toujours le temps.

/related post

Hôtellerie virtuelle

La réalité virtuelle a conquis le marché de l'industrie hôtelière. Grâce à cette technologie ...

Ce site utilise ses propres cookies techniques, des cookies analytiques de tierces parties anonymes ainsi que des cookies de tierces parties pouvant effectuer des profils : en accédant à un élément/zone du site hors de cette bannière, vous acceptez l'installation des cookies. Pour en savoir plus ou ne pas donner votre accord à l'installation des cookies, veuillez cliquer ici. OUI