L'entraînement est le contraire du vieillissement

Cosmétiques, régimes, formules miracles : le débat fait rage sur les recettes antiâge, et ne cesse de changer de forme. Tant de choses ont été dites et contredites. Quand on parle d'antiâge, la première chose qui vient à l'esprit sont les cosmétiques, mais il semble que le meilleur allié pour rester jeune le plus longtemps possible, sous tous les points de vue, soit le sport.

C'est un des sujets qui seront abordés au cours du Global Wellness Summit, qui se déroulera au sein du Technogym Village. Les délégués parleront des tendances à venir, des opportunités commerciales dans le domaine du Wellness, en s'intéressant notamment au contexte italien dans des secteurs tels que l'alimentation, l'art, le design et la mode.

La première chose à faire est de changer de point de vue

Pour comprendre pleinement le rapport entre entraînement et vieillissement (et comment en retarder les effets), il est tout d'abord nécessaire de changer de perspective. C'est ce qu'a expliqué Jeff Bercovici, journaliste américain, dans son ouvrage Play On: How to get better with age. Ce n'est pas le fait de vieillir qui cause l'affaiblissement de la condition physique, mais le contraire. Dans cet ouvrage, M. Bercovici souhaitait tordre le cou au mythe considérant la vie des êtres humains comme un processus linéaire portant à une lente détérioration des fonctions physiques.

Et quel meilleur témoignage que celui des athlètes qui restent en piste bien au-delà de l'âge limite habituel dans leur discipline ? Roger Federer et Serena Williams, pour ne citer qu'eux. Le journaliste est parti de leur histoire pour présenter un nouveau point de vue sur l'antiâge, en mettant en évidence un élément fondamental : rester jeune longtemps n'est pas la prérogative exclusive des athlètes professionnels.

S'entraîner pour ne pas vieillir

Quels sont les points communs entre l'entraînement haute intensité, la musculation, le spinning et la méditation ? À ce stade, la réponse n'est pas évidente, mais est simple : toutes ces formes d'activité physique peuvent être considérées comme des pratiques anti-âge.

L'HIIT (High Intensity Interval Training), méthode d'entraînement au cours duquel s'alternent des moments d'activité très intense et des exercices plus calmes, semble activer des processus physiques qui comportent différents avantages au niveau cellulaire. Dans ce cas, le secret serait de réussir à trouver le bon équilibre. L'idéal serait de répartir l'entraînement de la manière suivante : 20 % à haute intensité, 80 % à faible intensité. Mais comment savoir quand on atteint la haute intensité ciblée ? L'indicateur le plus efficace est la fréquence cardiaque : elle doit augmenter considérablement, au point que l'exercice en devienne désagréable. Lorsque vous vous entraînez, demandez-vous si vous réussiriez à supporter ce niveau d'intensité pendant longtemps. Si la réponse est non, vous êtes sur la bonne voie.

Il est tout aussi important de pratiquer la musculation pour lutter contre différents symptômes de l'âge, telle que la faiblesse musculaire, la prise de poids et les troubles cognitifs. Personne n'est mieux placé que les athlètes pour savoir combien il est important d'être suffisamment musclé pour éviter les accidents.

Les bienfaits de la musculation ne s'arrêtent pas ici. Tout d'abord, ce type d'activité physique est fondamental pour la construction et l'entretien des muscles squelettiques, qui sont étroitement liés au poids. En effet, les muscles squelettiques brûlent de nombreuses calories, et leur réduction entraîne un ralentissement du métabolisme, principal responsable de la prise de poids qui se produit souvent avec l'âge. Par ailleurs, la musculation est associée à des bénéfices au niveau neurologique. Il semble que ce type d'exercice soit en effet en mesure de stimuler les fonctions cognitives.

S'entraîner pour être beaux

Comme nous l'avons dit plus haut, l'activité physique exerce une influence positive sur la condition physique, mais également au niveau esthétique. Des chercheurs belges ont en effet constaté qu'une séance de spinning de 45 minutes, comme d'autres types d'entraînement cardio tels que la course ou la danse, augmente la production de NRF1. Cette protéine protège les télomères, situés aux extrémités de les chromosomes, et exerçant une action protectrice sur les cellules.
Avec le temps, les télomères ont tendance à se raccourcir, ce qui cause le vieillissement des cellules. Ces activités semblent être en mesure de ralentir ce processus, et de maintenir plus longtemps les cellules en bon état, avec un effet de rajeunissement sensible.
Les télomères ont fait l'objet d'une étude menée par l'Université de la Californie, qui s'intéressait aux effets du stress. Il est déjà notoire que le stress est un ennemi de la santé, mais l'étude américaine a mis en évidence que, s'il est présent de manière chronique, le stress peut accélérer la dégradation des télomères, et par conséquent le vieillissement.

Si modifier sa routine pour rendre le quotidien moins stressant ne semble pas si facile à mettre en pratique, la méditation ou d'autres pratiques de pleine conscience pourraient s'avérer utiles : 30 minutes de relaxation par semaine pourraient améliorer notre qualité de vie, voire nous rendre plus beaux.

/related post

Marche nordique: bâtons, bien-être et bon humeur

La marche nordique est en pleine expansion ces dernières années. À l'origine de ce succès figure...

Ce site utilise ses propres cookies techniques, des cookies analytiques de tierces parties anonymes ainsi que des cookies de tierces parties pouvant effectuer des profils : en accédant à un élément/zone du site hors de cette bannière, vous acceptez l'installation des cookies. Pour en savoir plus ou ne pas donner votre accord à l'installation des cookies, veuillez cliquer ici. OUI