Comment bien courir

DEPUIS QUE J'AI APPRIS À MARCHER, J'AIME COURIR. Friedrich Nietzsche

Certains font leurs premiers pas à 6 mois, d'autres à 12 ou 18 mois. De la marche à la course, il n’y a qu’un pas, mais l'étape suivante est d’apprendre à bien courir. En effet, ce geste qui paraît naturel peut aussi être mal exécuté. Découvrons ensemble quels sont les écueils à éviter et comment apprendre à bien couri...pour ne plus s'arrêter ! Il faut avant tout faire la différence entre technique de course et allure : en effet, même les coureurs les plus rapides n'emploient pas forcément la bonne technique.

Une allure soutenue n'est pas synonyme de qualité de la course.

Par ailleurs, la plupart des coureurs ne se rendent pas compte des dommages causés par une mauvaise technique de course, ou bien s'en rendent compte des années plus tard, quand l'effet des sollicitations des cartilages et des inflammations des tissus commencent à se faire sentir. «Mal» courir cause en effet un stress excessif au niveau du dos et des genoux.
What better way to improve your running than to train indoor whenever you want?

Comment bien courir : mini-guide

  • Alignez votre centre de gravité
  • Tenez-vous droit
  • Faites des foulées courtes et rapides
  • Posez l'avant du pied et non le talon"
Comment savoir si on court mal ? Un bon conseil : être à l'écoute de son corps. Si vous sentez des douleurs ou des tensions dans les bras, les épaules ou le dos quand vous courez, vous devez corriger votre manière de courir.
Le mouvement des bras
La course est un sport linéaire dont l'objectif est d'avancer suivant une trajectoire rectiligne, en maintenant le centre de gravité du corps aligné sur la jambe qui est en contact avec le sol. L'une des erreurs courantes des coureurs est de trop bouger les bras, avec des conséquences négatives sur la stabilité du tronc. Le balancement exagéré des bras nous pousse en effet à tourner légèrement le buste, ce qui cause le déplacement de notre centre de gravité.
Pour un bon alignement, imaginez que votre corps est traversé par une ligne centrale, et contrôlez la position de vos mains tous les 30 à 50 pas pendant le balancement des bras : si vous voyez votre pouce et votre index, ceci signifie que vos mains dépassent la ligne centrale imaginaire. Éloignez vos mains de vos hanches et imaginez que vous devez atteindre une poche arrière imaginaire chaque fois que vous balancez les bras vers l'arrière. Vous prolongez ainsi le mouvement suivant une trajectoire droite, et réduisez le balancement de votre torse.
Redressez-vous
Une autre erreur courante est d'adopter une posture courbée due au fait que le torse est placé trop en avant par rapport au bassin. Cette posture incorrecte peut être à l'origine de nombreuses blessures courantes, et cause par ailleurs une dispersion des forces, qui pourraient être mobilisées pour améliorer la vitesse de course, ou la distance. Quand vous courez, pensez à relever à la tête, en imaginant qu'elle est tirée par un fil imaginaire traversant tout votre corps et sortant au niveau du sommet du crâne. Ceci vous permettra d’aligner votre nuque sur votre colonne vertébrale.
Par conséquent, levez la tête, placez le menton parallèle à la poitrine et les yeux droits vers l'avant, en regardant le sol à une distance correspondant à votre stature, et non vos pieds. Une fois que vous avez trouvé une bonne posture verticale, il vous suffira de vous étirer vers l'avant en agissant sur vos chevilles, sans vous courber au niveau du bassin, en maintenant votre poids légèrement vers l'avant.
Key points of proper running
Une question de foulée
Du point de vue technique, la foulée est la distance parcourue par un pied du moment où il se détache du sol à l'appui suivant. Le premier conseil est d'éviter les foulées trop longues dues en général à la tendance à trop lancer le pied vers l'avant : la meilleure foulée est courte et rapide. Le plus important est de garder le genou aligné avec la cheville, de manière à ce que le pied au sol soit en arrière du genou. Le mauvais alignement du genou et des chevilles est l'une des premières causes de blessures en course à pied.
Pour connaître votre allure : courez pendant une minute et comptez le nombre de fois que vous posez le pied droit au sol.
Une allure (nombre de pas par minute) soutenue permet des foulées courtes et rapides, et un appui sur la partie centrale du pied. Essayez de courir à une allure de 180 pas par minute.
Vous devez pouvoir augmenter votre foulée de manière graduelle pour ne pas vous blesser et muscler progressivement vos jambes. Par ailleurs, une augmentation trop importante de la foulée pourrait réduire votre allure, sans que vous n'accélériez pour autant. L'objectif est d'obtenir une foulée plus efficace pour être plus rapide, en travaillant sur la force et sur l'efficacité de la foulée, pour une fréquence de pas identique. Par conséquent, modifiez votre course progressivement pour permettre à votre corps de s'y habituer. en raccourcissant la durée d'entraînement, en réduisant la vitesse de course et en courant sur des distances plus courtes.
Wherever you see it from, one can always tell how proper running looks like
L'appui du pied
Un autre conseil important: courez avec légèreté, sans piétiner le sol mais au contraire comme si vous atterrissiez sur de la neige fraîche sans laisser d'empreintes. Cette image certes poétique sert à vous rappeler de poser d'abord l'avant du pied au sol, et non le talon. Ceci ne veut pas dire courir sur la pointe des pieds, ce qui risquerait de vous faire mal aux mollets et aux tendons d'Achille. Il faut poser le pied à plat, c'est-à-dire qu'il doit retomber naturellement sous l'effet de la gravité, sans effort. En revanche, si la pointe du pied est relevée au moment de l'appui, ceci signifie que vous posez votre talon en premier.
Nous savons que l'effort de courir semble immense au premier abord, surtout si vous débutez. Mais ceci changera. Notre corps est fait pour courir et pour aimer courir, il doit seulement s'en souvenir et apprendre à le faire correctement. Laissez le temps à notre corps de s'habituer à courir, et rien ne pourra vous arrêter une fois que vous aurez trouvé la bonne technique.

/related post

Le trail pour vous dépasser

Conseils pour s'entraîner à la pratique de la course de trail, une discipline de plus en plus rép...

Ce site utilise ses propres cookies techniques, des cookies analytiques de tierces parties anonymes ainsi que des cookies de tierces parties pouvant effectuer des profils : en accédant à un élément/zone du site hors de cette bannière, vous acceptez l'installation des cookies. Pour en savoir plus ou ne pas donner votre accord à l'installation des cookies, veuillez cliquer ici. OUI