Souhaitez-vous mieux skier ?

Le ski alpin est un sport fantastique, mais pour être rapide et éviter les blessures, il faut avoir une bonne préparation physique. Si vous souhaitez dévaler les pentes en hiver, nous vous suggérons de suivre les conseils d'entraînement figurant dans cet article.

Vous pouvez améliorer vos performances en ski alpin en musclant la partie inférieure du corps, en améliorant votre équilibre et votre agilité, et en musclant votre tronc pour renforcer la stabilité de la partie centrale du corps. Les exercices de base tels que les squats et des exercices sur une jambe doivent constituer la base de votre entraînement.
N'oubliez pas les muscles du tronc, condition sine qua non pour des performances sûres et efficaces. C'est pourquoi de plus en plus de skieurs de haut niveau passent l'été (la saison morte) en salle de muscu pour améliorer leurs performances.

Quels exercices faire ? Si vous décidés d'ajouter des flexions des biceps à votre programme, vous vous égarez un peu. Pourquoi ?
Parce que, pour le ski alpin, le mieux est d'augmenter la musculature de la partie inférieure du corps, sa puissance, l'équilibre et l'agilité, ainsi que le contrôle du tronc (abdominaux et bas du dos). Les exercices de base tels que les squats et des exercices sur une jambe seront très certainement votre meilleur décision. Par ailleurs, la musculation du tronc est un élément fondamental des performances sportives.

5 conseils d'entraînement pour une séance efficace
Échauffez-vous avant de soulever des poids. Vous pouvez commencer par 5 à 10 minutes de vélo stationnaire ou de tapis puis effectuer des exercices de résistance légers tels que des squats avant avec haltères (photo). Avec le temps, augmenter progressivement l'intensité (passez des squats complets aux squats 1 jambe).

Commencez par les mouvements de base pour vous muscler. L'exercice fondamental pour muscles les jambes est le squat. Veillez à exécuter parfaitement le mouvement, et commencez à utiliser un poids que vous pouvez soulever 12 à 15 fois. Avec le temps, vous pouvez augmenter progressivement la charge, avec un poids que vous pouvez soulever 10 fois en 3 séries.

Le deuxième mouvement de base qui nous conseillons est la fente avec haltères. Avec cet exercice, qui doit être exécuté parfaitement, vous améliorerez la stabilité de vos genoux et de vos hanches, tout en optimisant la stabilisation du tronc.

Mettez votre tronc au défi. Les muscles du tronc (abdominaux et bas du dos) fournissent un soutien fondamental pendant les contractions statiques, particulièrement courantes lorsque l'on skie. Pour plus d'efficacité, tenir chaque position pendant 30 à 45 secondes. Ceci vise à apporter une surcharge structurée et progressive par rapport à la durée statique moyenne en skiant.

Améliorez votre stabilité dynamique au moyen de mouvements de rotation. Lorsque vous skiez, la force s'exprime souvent en position tournée. C'est pourquoi il est important de faire des exercices de rotation contrôlés avec une charge externe. Veillez à exécuter ce mouvement en stabilisant bien le tronc.

Améliorez en même temps votre équilibre et votre force explosive. Pour améliorer votre puissance, vous devez exécuter les mouvements à grande vitesse, avec une charge importante. Veillez à exécuter parfaitement l'exercice afin de ne pas vous blesser pendant l'entraînement.

Cependant, n'oubliez pas que les exercices de souplesse aident à prévenir les blessures, veillez à effectuer une séance détente efficace après chaque entraînement.

/related post

Comment s'entraîner sur un tapis de course

Le tapis de course est l'équipement d'entraînement cardiovasculaire le plus utilisé. Mais savons-...

Ce site utilise ses propres cookies techniques, des cookies analytiques de tierces parties anonymes ainsi que des cookies de tierces parties pouvant effectuer des profils : en accédant à un élément/zone du site hors de cette bannière, vous acceptez l'installation des cookies. Pour en savoir plus ou ne pas donner votre accord à l'installation des cookies, veuillez cliquer ici. OUI