Comment surmonter le stress

Dans une société évoluant et progressant en permanence, où tout semble tourner autour du succès, de l'argent et de la vitesse, le stress est l'un des risques de la vie quotidienne.

Le mot « stress » est entré dans notre vocabulaire courant ; nous l'avons tous utilisé au moins une fois dans notre vie pour décrire une situation difficile, tendue, anxieuse oshutterstock_571747465 (1)u préoccupante.

Quotidiennement, nous faisons face continuellement à des situations de stress concernant nos emplois, nos familles ou nos relations. Il semble que nous n'avons jamais assez de temps pour ce que nous devons faire, nous avons des délais à respecter, des factures à payer, des enfants dont il faut s'occuper, et ainsi de suite. Et le résultat ? Nous oublions de nous occuper de nous-mêmes et risquons de tomber dans un état d'anxiété et de stress, ayant souvent des conséquences négatives et dangereuses.

Le stress peut souvent conduire à la perte de mémoire et de concentration, à des tensions musculaires, à l'insomnie, à la perte ou au gain excessif de poids, à la nervosité, au surmenage durant la journée, à l'apathie et au vieillissement prématuré.

Nombre d'entre nous ferment les yeux sur ces problèmes, en se disant que « c'est juste une phase et ça va passer » ou « je suis juste un peu stressée, c'est tout. » Bien entendu, si vous voulez tout balayer sous le tapis et prétendre que « c'est juste un moment difficile » ou que « les choses sont difficiles et la vie est comme ça », vous pouvez très bien le faire, mais ce n'est certainement pas la meilleure attitude qui soit et ce n'est ni utile, ni constructif.

Alors, qu'est-ce que le stress ?

En médecine, le stress est tout facteur (physique, chimique, psychologique, etc.) capable d'exercer sur l'organisme, grâce à son action prolongée, un stimulus qui conduit à une réaction. Ces réactions sont médiées par l'activation du système nerveux sympathique et les glandes surrénales. Les glucocorticoïdes, le principal étant le cortisol ou hormone de stress, sont produits par la corticosurrénale. Ils favorisent l'utilisation des graisses, le catabolisme protéique et donc la destruction de la masse musculaire ; ils augmentent l'émission, par le foie, de glucose dans la circulation sanguine, réprime la libération et l'activité de l'hormone de croissance et agit de manière immunodépressive, réduisant l'efficacité du système immunitaire.

Voici quelques règles simples pour prévenir le stress

Prenez soin de vous et écoutez votre corps

Votre corps vous envoie constamment des signaux vous indiquant ce dont vous avez besoins. Si vous avez faim, prenez un en-cas, ne résistez pas malgré vous ; si vous êtes fatiguée, reposez-vous ; si vous sentez que vous avez besoin d'évacuer la pression, appelez un ami ; si vous voulez vous détendre, allez-vous promener. Autrement dit, essayer de faire ce que votre corps vous demande. Vous réaliserez bientôt que à la fin de la journée, vous serez moins fatiguée et moins nerveuse.

Essayer de faire de l'exercice physique de manière régulière

L'activité physique joue un rôle essentiel dans la gestion du stress psychologique, réduisant l'anxiété et les symptômes de dépression légère, et par la même vous aide à supporter le stress physique.

Il existe d'innombrables options pour répondre à vos besoins. Si vous êtes tendue, c'est aussi une bonne idée de pratiquer une activité de faible intensité, telle que la marche ou le vélo. Ces activités, pratiquées régulièrement pendant 30 minutes par jour, vous aide à vous détendre et à diminuer votre niveau global de stress. Vous pouvez, par exemple, utiliser un équipement cardio innovant, tel que le Cross Personal  ou pratiquer un entrainement avec une baisse intensité en vous promenant dehors où en regardant un programme d'exercises sur MYRUN TECHNOGYM.

Les activités d'intensité plus élevée, d'un autre côté, sont parfaites pour combattre les sentiments de colère, de frustration et d'impuissance. Elles aident également à améliorer l’estime de soi et l’image de soi, et vous apprenez comment vous fixer des objectifs et les atteindre. Vos niveaux de noradrénaline, hormone aux qualités antidépressives produite par la médullosurrénale, seront aussi augmentés. Durant l'exercice, vos niveaux plasmatiques de noradrénaline augmenteront et cela aidera à soulager les symptômes dépressifs.

L'entraînement en groupe, en salle de sport ou en plein air, est également un excellent moyen de partager une expérience positive, de produire des résultats ensemble, d'évacuer la pression et de simplement profiter d'un moment en compagnie d'autres personnes.

Le sport augmente les niveaux d'endorphines dans le cerveau. Ces molécules chimiques, tout comme la morphine, ont un effet narcotique qui induit un sentiment de plaisir et de bien-être.

Pratiquer la méditation et des exercices respiratoires

Enfin, pour de meilleurs résultats, combinez votre activité physique à la méditation ou d'autres techniques d'entraînement autogène, au cours desquels vous vous concentrez sur vous-même à travers l'analyse profonde de votre corps, analysant passivement comment vous vous sentez (p.ex. membres lourds, chaleur, respiration, contrôle du rythme cardiaque, etc.).

Il est bon de se rappeler le dicton « un esprit sain dans un corps sain » et que les deux sont fortement interdépendants. Vous devriez donc essayer de vous occuper des deux afin d'avoir une vie active et heureuse.