Smart city: l'avenir écologique de la vie urbaine est au cœur d'un environnement centré sur l'homme

L'adjectif smart, entré désormais dans le vocabulaire international, peut se traduire de nombreuses manières. Il définit, par exemple, une personne intelligente, mais c'est aussi quelque chose de plus. Quelqu'un (ou quelque chose, comme dans le cas d'une ville intelligente) est brillant et perspicace, capable de vivre avec son temps et de résoudre des problèmes en toutes circonstances.

Un mot qui peut très bien être utilisé dans de nombreuses circonstances tant pour des objets que pour des entités abstraites : nous utilisons quotidiennement des smartphones et des montres connectées nous offrant des fonctionnalités avancées par rapport à leurs prédécesseurs ; nous regardons la télévision intelligente qui intègre la télévision traditionnelle à la technologie Internet. Nous aspirons au smart working basé sur la flexibilité, l'autonomie et le sens développé des responsabilités.

Depuis ces dernières années, on entend également parler du concept de ville et quartiers intelligents.

Examinons plus en détail ce qu'est une ville intelligente et comment les villes intelligentes actuelles peuvent être prises comme des modèles pour l'avenir.

Comment transformer une ville en une smart city

En 2014, Seedwind, une société spécialisée dans l'ingénierie aéronautique, environnementale, industrielle et des télécommunications, a dressé une liste des caractéristiques qui font d'une ville une smart city.

  1. Parkings publics intelligents, pouvant être situés en dehors de la smart city mais bien reliés au centre par des transports en commun modernes
  2. Production de biogaz à partir des déchets provenant des décharges urbaines pour produire de l'énergie propre
  3. Bâtiments écologiques, certifiés conformes aux normes d'efficacité énergétique
  4. Espaces verts et parcs
  5. Sources d’énergie renouvelables dans la ville pour répondre aux besoins en énergie métropolitaine sans recourir à des combustibles fossiles ou à des réseaux externes
Riprendere il contatto con la natura in contesti ultra urbani
  1. 6. Communication numérique, grâce à l'utilisation d'applications diffusant des données via des smartphones et des tablettes, pour un meilleur contrôle du trafic et de la mobilité.
  2. 7. Systèmes informatiques d'efficacité énergétique pour réduire les déchets et suivre la consommation en temps réel
  3. 8. Autopartage
  4. 9. Gestion en ligne des parkings, ce qui nous permet de réserver votre place de parking sur Internet et de limiter ainsi les files d'attente, le trafic et la pollution de l'environnement qui en découle
  5. 10. Engagement réciproque : en effet, rien de tout cela ne serait possible sans l'engagement et la collaboration du capital humain

Efficacité, durabilité, mobilité et, inévitablement, technologie.

Tels sont les mots-clés qui ont guidé les recherches au cours des dix dernières années, depuis le lancement en 2009 à Rio de Janeiro du premier projet de smart city idéale.

En 2011, le salon Smart City Expo World Congress a également vu le jour, point de rencontre pour discuter et échanger des idées entre entreprises, gouvernements, institutions et administrations publiques sur des questions relatives aux transformations numériques, au développement de l'environnement urbain, à la mobilité, à la gouvernance, à l'économie, à la collaboration et l'inclusion des villes du futur.

Londra ha un richiamo fortissimo per i giovani di tutto il mondo

L'importance de la smart city pour la protection de l'environnement

D'après les estimations des Nations Unies, la population de la planète atteindra 9,7 milliards d'habitants d'ici 2050, dont 68 % choisiront de s'installer dans les centres urbains, ce qui entraînera une augmentation de la consommation d'énergie, de la production de déchets et des émissions de gaz à effet de serre.

Compte tenu de ces prémisses, il est clair qu'il est urgent de trouver des solutions pour prévenir les difficultés futures et améliorer les conditions de vie. Qui plus est, il est nécessaire de le faire en adoptant une perspective à long terme. Il faudra effectivement du temps pour élaborer et mettre en œuvre ces changements, ainsi que de la patience pour que les citoyens s'y habituent de façon naturelle.

La smart city est la solution pour répondre à ces urgences

Les politiques mises en œuvre jusqu'à présent n'ont jamais abordé la gestion de ces problèmes, qui sont ainsi devenus de plus en plus complexes et risqués pour l'avenir. Néanmoins, nous disposons heureusement des connaissances et des outils nécessaires pour inverser la tendance : par exemple, l’Internet des objets (IoT), un ensemble de technologies qui vous permettent de mettre en réseau n'importe quel objet pour surveiller ses actions, collecter des informations et développer des solutions fondées sur les conclusions tirées.
Una città interconessa per un migliore scambio di informazioni

Les parties les plus "intelligentes" de la smart city

Lors du dernier classement de l'Indice IESE Cities in motion (CIMI), établi par le Centre for Globalization and Strategy, une plateforme analysant et comparant 165 villes de 80 pays du point de vue social, environnemental et économique, New York s'est vue décerner la première place de meilleure smart city. Londres et Paris, respectivement deuxième et troisième, se classent derrière New York. Suivent dans le classement Tokyo, Reykjavík, Singapour, Séoul, Toronto, Hong Kong et Amsterdam, un signe que le concept de smart city est transnational, unissant ainsi différents points du globe.
New York, la smart city per eccellenza
Même si plusieurs visions et technologies communes peuvent s'appliquer à des contextes différents, il faut néanmoins garder à l'esprit que chaque ville est un petit univers en soi, ayant des problèmes et des priorités uniques, exigeant donc des solutions uniques.

Voici quelques exemples d'innovations qu'une smart city devrait avoir

Grâce aux nouvelles technologies, Barcelone a adopté un système de démocratie participative depuis quelque temps déjà : grâce à la plateforme Dedicim, les citoyens et le gouvernement sont informés des propositions et projets mis en place, ainsi que des demandes et des besoins qui doivent être entendus, dans une confrontation constante et un échange mutuel d’idées et de solutions possibles.

En ce qui concerne l’application des outils technologiques à la gestion matérielle de la ville, des projets ont été lancés concernant l’éclairage des rues et l’installation de feux de circulation intelligents. Le but étant de fluidifier la circulation et d’accélérer les déplacements des véhicules de secours en cas de danger. L'autopartage et les nombreuses bornes de recharge pour les voitures électriques découragent l'utilisation de véhicules particuliers à essence. L'utilisation de capteurs indiquant l'état des poubelles en temps réel garantit une intervention rapide pour optimiser le service et préserver le décor urbain

Barcellona ha tutto: il sole, il mare e la tecnologia
En 2010, Londres a lancé son London Datastore, tandis que New York propose le NYC OpenData depuis quelques années : ces portails permettent aux citoyens de prendre personnellement connaissance des solutions adoptées par les gouvernements et, inversement, permettent aux gouvernements de recueillir des feedbacks sur la situation.

Smart Nation, dont le but est de "transformer Singapour par la technologie", est active à Singapour depuis 2014. Dans la smart city de l'Asie du Sud-Est, des initiatives sont en cours pour améliorer et simplifier la vie des citoyens, pour créer de nouvelles opportunités commerciales et construire une collectivité plus solidaire et plus coopérative. Le gouvernement a défini un certain nombre de projets stratégiques, tels que l'identité numérique nationale et les paiements électroniques, le capteur Smart Nation, la mobilité urbaine intelligente, ainsi que des aides visant à améliorer la qualité de vie des familles, en particulier après la naissance d'un enfant.

Avec le lancement du projet Amsterdam Smart City, Amsterdam est, depuis 2012, un véritable laboratoire de smart city à ciel ouvert. En effet, elle invite les jeunes chercheurs à expérimenter sur le terrain pour trouver des solutions dans les domaines des économies d'énergie, de la mobilité, de la qualité de vie, de la santé et de l'inclusion sociale.

Une smart city est "intelligente" si elle est à la pointe des infrastructures et de la technologie, si elle est économiquement compétitive, si elle offre des services et des solutions, mais surtout si elle est habitée par des citoyens smarts qui veulent remettre en question leurs habitudes, adopter de nouveaux modèles de comportement et s’adapter avec confiance aux changements inévitables auxquels ils sont confrontés.

Solo persone bellissime e capaci di adattarsi al cambiamento possono vivere nelle smart city
Dans son roman "Les villes invisibles", Italo Calvino écrivait : "Dans une ville, vous n'êtes pas heureux en raison de ses sept ou soixante-dix-sept merveilles, mais grâce à la réponse qu'elle donne à votre question". Au final, la meilleure définition qu'on puisse donner de la ville intelligente est : une ville capable de donner des réponses "intelligentes" aux questions et aux besoins de ceux qui y vivent.

/related post

10 choses à savoir sur le sommeil, 1ère partie

Le sommeil est un élément vital pour le bien-être et l'équilibre : bienfaits d'un sommeil de qu...

Ce site utilise ses propres cookies techniques, des cookies analytiques de tierces parties anonymes ainsi que des cookies de tierces parties pouvant effectuer des profils : en accédant à un élément/zone du site hors de cette bannière, vous acceptez l'installation des cookies. Pour en savoir plus ou ne pas donner votre accord à l'installation des cookies, veuillez cliquer ici. OUI