10 bonnes habitudes pour contribuer à la durabilité environnementale

Réchauffement de la planète, pollution de l'air et des mers, déforestation, réduction radicale des ressources énergétiques: la liste des problèmes environnementaux à traiter de toute urgence est effroyablement longue. À l'heure actuelle, même la personne la plus sceptique (ou la plus distraite) ne peut nier la réalité des faits: nous avons rendu notre planète de moins en moins accueillante, pour nous et (surtout) pour les générations futures. La situation est désastreuse mais il semble que toutefois quelque chose est en train de changer. Depuis quelques années, la question de la durabilité suscite une prise de conscience sans précédent, révélant une sensibilité répandue et d'une certaine façon surprenante. Ce sont les jeunes générations qui sont à la tête de ce mouvement : les Millennials que l'on qualifie déjà de "génération verte".
Cependant, comme cela arrive souvent dans de tels cas, les bonnes habitudes ont eu un "effet contagieux" et aujourd'hui, nombreux sont ceux qui saisissent l'importance du thème de la durabilité et adaptent en conséquence leurs choix, leur mobilité, leur nutrition : en un mot, leur mode de vie. Tout d'abord, il est fort probable que tout cela a été possible grâce au fait qu'adopter, aujourd'hui, un style de vie en adéquation avec la durabilité est beaucoup plus simple que par le passé. Si vous y prêtez un peu plus d'attention, c'est souvent encore plus simple que vous ne l'imaginez. Quelle meilleure occasion, alors, de partager quelques conseils qui contribueront à préserver l’environnement chaque jour?

Consommation durable des aliments

Tout d'abord, nos habitudes alimentaires influencent indéniablement et directement la qualité de l'environnement. Naturellement, ce que nous choisissons de mettre sur la table a un poids très important, mais la relation entre consommation et pollution (ou, dans la meilleure des hypothèses, entre consommation et préservation de l’environnement) ne se limite pas à l’alimentation ni à la simple sélection des produits.

Néanmoins, il est utile de partir de cette constatation puis d'élargir le champ d'action afin d'englober tout ce qui est bénéfique pour l'environnement, au travers de notre comportement en tant que consommateur.

1. Limiter la consommation de viande

Eu égard au niveau de sensibilisation croissant mentionné ci-dessus, cette consigne ne sera certainement pas nouvelle : limiter la consommation de viande est non seulement très bénéfique pour notre santé mais c'est aussi un excellent moyen de protéger l'environnement. Des régimes plus variés, entièrement ou principalement à base de légumes, amélioreraient et pas dans une faible mesure la santé de notre environnement. Cependant, cela ne signifie pas que nous devons tous devenir végans ou végétariens. Une autre solution serait de réduire la consommation de viande, qui peut parfois aboutir à un régime dit flexitarien que certaines personnes suivent, c'est-à-dire qu'elles ont choisi de ne consommer que des aliments à base de légumes uniquement quelques jours par semaine, voire un seul jour par mois.
Une autre option est d'éviter certaines viandes : la production de viande de bœuf et d'agneau, par exemple, rejette de très grandes quantités de méthane, d'ailleurs la production agricole nécessaire pour élever ces animaux a un impact négatif sur l'environnement. Un seul chiffre permet de mesurer à quel point même de petits changements dans notre régime alimentaire peuvent avoir un effet extrêmement significatif : en éliminant par exemple le bœuf de son régime alimentaire, une personne peut réduire de 20 % ses émissions de carbone.

2. Soutenir les producteurs locaux

Aider les producteurs locaux en y faisant ses courses hebdomadaires est une manière, moins conventionnelle, de contribuer à la protection de l'environnement. Acheter ses fruits et légumes chez les détaillants locaux, liés au territoire ou, mieux encore, directement chez le producteur, est un bienfait immense envers la planète et nous-mêmes.
En effet, ces agriculteurs, dont les volumes de production sont de loin inférieurs à ceux des grands groupes industriels, utilisent des outils et des pratiques plus durables pour l'environnement et qui ont, par conséquent, un impact positif sur la santé. Acheter local signifie souvent ne pas avoir à utiliser de voiture ou bien l'utiliser pour des trajets plus courts, ce qui se traduit par un avantage évident pour la qualité de l'air. Enfin, soutenir ces types d’entreprise et leur mode de production peut également inciter les grandes entreprises à imiter leurs pratiques, en ayant des répercussions positives.

3. Choisir des marques éthiques

Surfant sur la vague de l'attention portée à la durabilité, plusieurs sociétés provenant de tous les secteurs du marché ont fait l’objet d’une véritable "révolution verte", et beaucoup d’autres sont nées sur les fondements de la durabilité. Privilégier ces marques à d'autres, c'est alimenter un système dont le premier et dernier objectif est d'avoir un impact positif sur l'environnement. La question n'est pas de laisser le moins de traces négatives possibles sur la planète, mais de créer une structure qui aura une influence positive : en résumé, aller au-delà de l'objectif "impact zéro".

4. Reconditionnement

Le point mentionné précédemment s'éloignait déjà considérablement du simple concept de consommation alimentaire. Cette fois-ci, nous nous en éloignons totalement. Bien que de nombreuses marques et la durabilité aillent de pair dans le secteur alimentaire, il est plutôt difficile d’imaginer le reconditionnement des aliments.

Le reconditionnement est au contraire l'un des gestes les plus importants que l'on puisse faire pour traduire en action notre objectif de vivre de manière plus durable.

Il suffit de se pencher sur le problème que représente la gestion des déchets dans le monde entier, même s'il tend à diminuer dernièrement, ils sont produits avec des matériaux difficilement décomposables. Cela donne clairement une idée dans quelle mesure le reconditionnement est une tâche fondamentale et souvent oubliée. Sortir de la logique du neuf peut être la clé pour que votre style de vie soit plus simple et plus léger, et par conséquent plus équilibré et plus durable.

5. Éviter le plastique

Des tasses à café aux bouteilles d'eau, le plastique reste un matériau largement utilisé malgré les risques environnementaux qu'il représente. Bien entendu, il est essentiel de trier les déchets pour les recycler, mais si vous voulez vraiment lutter contre la pollution due au plastique, il est impossible de ne pas chercher des alternatives. Un exemple ? Au lieu d'utiliser des bouteilles en plastique, vous pouvez opter pour une bouteille d'eau en métal, qui répond parfaitement au même besoin et peut être remplie à l'infini sans polluer.

6. Choisir des moyens de locomotion alternatifs

La mobilité durable est plus que jamais un autre sujet d'actualité. Avec les zones urbaines en plein essor, le problème de la pollution de l'air et de la congestion des villes se fait de plus en plus sentir, et même dans ce cas, il n'est pas difficile de contribuer personnellement à la recherche de solutions efficaces.

Avec l’émergence de nouveaux problèmes à l’échelle mondiale, la technologie conçue pour les résoudre évolue également : par exemple, les véhicules à faible émission deviennent chaque jour de plus en plus abordables et disponibles. En tout état de cause, rien ne saurait rivaliser avec une bicyclette ou avec nos jambes, ce qui, en plus des émissions, résout le problème sempiternel de la circulation dans les villes. Parcourir au moins une partie de ses trajets quotidiens à l'aide de ses propres forces peut être une bonne habitude à adopter tous les jours pour allier une fois de plus le bien-être personnel au bien-être environnemental.

7. Envisager le partage

Comme nous venons de le voir, la technologie est un outil fondamental pour mettre en œuvre des solutions innovantes, mais elle peut également permettre de relier les gens d'une nouvelle façon (à cet égard, les réseaux sociaux montrent clairement la voie). La création de communautés en ligne peut être un excellent catalyseur de comportements vertueux, le partage de la mobilité en est l'exemple parfait. Par exemple, privilégier le covoiturage à un voyage en solitaire permet non seulement de réduire les frais mais aussi de réduire le nombre de véhicules en circulation et, par conséquent, les niveaux de pollution. Il en va de même pour l'autopartage, valable aussi pour les vélos et les scooters, qui sont de plus en plus disponibles dans les villes et qui, en adéquation totale avec la nouvelle sensibilité écologique, connaissent un succès extraordinaire.
Durabilité environnementale sur le lieu de travail
Nous y pensons rarement, mais compte tenu du temps quotidien passé sur le lieu de travail, il serait plutôt étrange de ne pas pouvoir apporter ses propres compétences en matière de développement durable au bureau aussi. Ce ne sont naturellement pas des solutions universellement applicables, mais déjà les connaître et les prendre en compte est sans nul doute un premier pas pour que les choses changent.

8. Horaires de travail flexible

La plupart des organisations les plus innovantes ont depuis longtemps abandonné les horaires de travail traditionnels, laissant ainsi leur personnel libre d’opter pour plus de flexibilité. Hormis les avantages pour les performances au travail, ces horaires flexibles évitent les déplacements aux heures de pointe, et par conséquent d'augmenter la circulation et la pollution qui en découle. Votre activité professionnelle peut-elle se dérouler à des horaires différents de ceux que vous observez actuellement ? Si tel est le cas, cela pourrait être une excellente proposition à soumettre ou bien à adopter immédiatement.

9. Passez au smart working

Cependant, intégrer la durabilité au bureau peut ne pas être d'une grande aide si votre bureau est à votre domicile même ne serait-ce que quelques jours. Beaucoup ont déjà attiré l'attention sur ce point : les bénéfices du smart working pour l'environnement sont considérables. Tout comme les horaires flexibles, le télétravail réduit la circulation et les émissions de gaz polluants, ce qui se traduit également par de meilleures performances. D'autre part, les choses sont liées : moins de stress lié à la circulation implique inévitablement de meilleures performances au travail.
Durabilité en vacances
Lorsque vous débranchez, la tentation de ne plus faire attention à rien est forte. "Au moins en vacances" résonne comme une justification tolérable également, et peut-être surtout, pour ceux qui tout au long de l'année s'évertuent au travers de leurs actions quotidiennes à protéger l'environnement. Lorsque cette douce tentation se présente, vous devez toujours vous rappeler de l'impact que votre vie a sur la Terre : en résumé, partez en vacances dans le respect de la durabilité, ne l'envoyez pas en vacances.

10. Transports, hôtels, tours opérateurs pour la durabilité

Comme vous pouvez le deviner, l’un des moyens d'appliquer la durabilité en vacances est de choisir un moyen de transport ayant un impact réduit : lorsque les distances le permettent, optez pour le train au lieu de l’avion dont le niveau de pollution est nettement plus élevé. Cependant, rendre vos vacances plus durables ne signifie pas seulement voyager avec des véhicules moins polluants : le choix de l'hébergement peut aussi faire la différence. Par exemple, certains hôtels sont certifiés par des organisations de tourisme durable, et même en choisissant un tour opérateur, il est impossible de ne pas tenir compte du facteur écologique : ceux qui soutiennent le développement des communautés locales méritent sans aucun doute une attention particulière, ainsi que notre soutien en tant que touristes responsables.

/related post

S'entraîner en voyage avec le Wellness à la carte

Entraînement de voyage: avec Wellness à la carte, vous pouvez choisir pendant votre séjour les m...

Ce site utilise ses propres cookies techniques, des cookies analytiques de tierces parties anonymes ainsi que des cookies de tierces parties pouvant effectuer des profils : en accédant à un élément/zone du site hors de cette bannière, vous acceptez l'installation des cookies. Pour en savoir plus ou ne pas donner votre accord à l'installation des cookies, veuillez cliquer ici. OUI