Les facteurs à prendre en compte pour un entraînement de résistance pour le golf

Beaucoup de gens pensent que le golf est un sport à faible impact, avec de faibles charges, et qui représente par conséquent un risque relativement faible de blessure musculaire. Ceci peut-être parce qu'il est pratiqué de manière récréative par un grand nombre de personnes, parmi lesquelles on trouve des amateurs, mais aussi des personnes âgées qui s'y adonnent suite à des interventions de rééducation. En effet, ce sport est notamment recommandé aux patients qui ont des antécédents de maladies articulaires
Fait supplémentaire, le golf est une activité discontinue qui mêle plusieurs actions : marcher, se tenir en position de swing, et frapper la balle. Pour de bonnes performances au golf, un des aspects essentiels est l'association de précision et de distance. La distance est influencée par de nombreux facteurs : habileté, caractéristiques du manche et de la tête du club, segmentation de la séquence d'action et puissance produite.
Par conséquent, il est évident que de la musculation et de la préparation physique contribuent de manière considérable à améliorer les performances au golf. De plus, des liens ont été établis entre les scores moyens au golf et la puissance. Travailler d'autres aspects, comme le saut vertical, la force de préhension dans le bras dominant et non dominant, la vitesse de rotation du tronc et la puissance, permettent également d'améliorer les performances au golf, notamment en termes de distance de frappe, de distance de portée de balle, de vitesse du club et de vitesse de la balle. En plus de ces constatations, une corrélation négative a été remarquée entre puissance d'abduction de la hanche gauche et niveau de handicap, ce qui confirme que la musculation a une influence positive sur la distance sans effet négatif sur la précision du lancer.

Zones de blessures potentielles pendant le golf: les genoux

Il est malgré tout important de souligner que des mesures préventives sont également nécessaires pour obtenir des performances. En golf, les blessures les plus fréquentes sont : épicondylite, entorses, tendinites, syndrome du canal carpien, douleur au genou, à la coiffe des rotateurs et au dos.
La survenue d'une blessure peut avoir de multiples causes, comme un échauffement insuffisant, une souplesse et une musculature du tronc trop faibles, une technique de swing incorrecte, et la sursollicitation de certaines articulations ou groupes musculaires. Des éléments scientifiques de plus en plus nombreux attestent que la musculation est une méthode efficace pour diminuer le risque de blessure.

Exercices de golf pour un entraînement de résistance efficace

Un golfeur ne doit pas juste essayer de renforcer sa musculature, car cela pourrait être contre-productif. Le développement de ses muscles doit se faire en fonction de la souplesse et de la sensibilité de rotation de son corps. Les abdominaux obliques sont essentiels pour garantir une torsion solide et contrôlée du buste, ce que tous les golfeurs devraient avoir. En ce qui concerne les muscles des bras, les triceps et les avants-bras sont décisifs pour frapper la balle de manière solide, contrôlée et puissante (si besoin). Le trapèze, les deltoïdes et les rhomboïdes, pour ce qui est du haut du dos, sont sollicités lorsque vous amenez le club en haut à la fin du coup.

Le bas du dos, quant à lui, est essentiel pour l'exécution du swing, élément clé du golf. Les quadriceps et les muscles postérieurs de la cuisse doivent être tonifiés et fortifiés.

Une musculature renforcée signifie plus de puissance et de précision dans le lancer, et moins de fatigue à la fin de la séance. Au golf en particulier, une puissance accrue se traduit par une vitesse de lancer plus rapide. Un bon niveau d'entraînement musculaire permet également une meilleure prévention des blessures et une plus grande protection contre les traumatismes fréquents pouvant affecter le dos.

Astuces de golf: le swing de golf étant un mouvement très complexe, il vaut mieux commencer par améliorer ses capacités physiques globales à l'aide d'équipements dédiés à la résistance, de poids libres ou avec Kinesis One, avant de passer à un entraînement sur le terrain. Pour conclure, les données révèlent que le renforcement de la puissance des jambes et des hanches, du tronc et de la prise en main est particulièrement intéressant pour améliorer les performances de golf et prévenir les blessures.

Attention au swing pour les blessures au golf

Les données disponibles indiquent que les blessures au genou représentent environ 20 % du total des blessures au golf. Il semblerait que ce soit souvent au cours du swing que se fassent les blessures, provoquées par une sursollicitation de l'articulation du genou. Une technique correcte du swing, alliée à une bonne mobilité du pied, de la cheville, de la hanche et de la colonne dorsale, pourrait réduire le risque d'une force excessive de cisaillement au niveau du genou. Les golfeurs présentant déjà un état pathologique pourraient être exposés à un risque de blessures traumatiques plus graves. De plus, la fatigue associée à la marche sur des distances longues et parfois hostiles pourrait réduire la capacité du genou à supporter des charges externes et certains mouvements au cours du swing, augmentant ainsi le risque de blessure.
Les données scientifiques montrent que les blessures au genou représentent la majorité des blessures enregistrées dans ce sport. Et il a été observé que 70 % de ce type de blessures sont dus à la pratique répétée du swing. En outre, il a été relevé que les golfeurs amateurs plus âgés risquent davantage de se blesser au genou que les golfeurs plus jeunes, car ils ont souvent des antécédents de blessures. Les études à notre disposition ne nous permettent pas pour autant d'attribuer avec certitude ces épisodes exclusivement à la pratique du golf.
De plus, l'idée que les golfeurs puissent subir des traumatismes en raison d'une aggravation d'une condition pathologique déjà présente chez l'athlète concorde avec les résultats de plusieurs études : ainsi, 31,3 % des golfeurs qui présentent une douleur chronique au genou antérieure à la pratique du golf voient leurs symptômes s'aggraver, même sans blessure ultérieure.

Kinesis et Ligne Personal pour le golf

Technogym a traduit ces recherches et expériences en une gamme complète et essentielle pour votre espace forme à domicile. Des matériaux de qualité, des lignes au design reconnaissable et à la beauté intemporelle... Voici les caractéristiques de la Ligne Personal, qui comprend notamment Kinesis Personal, pour un entraînement fonctionnel et complet et pour ceux qui veulent s'entraîner chez eux sans sacrifier le design. Kinesis Personal renforce la puissance, la coordination et la souplesse du corps. Il peut aussi s'utiliser pour contrôler la posture et les mouvements, ou pour se concentrer sur la respiration. Idéal pour des séances d'entraînement à haute intensité, il permet de réaliser les mouvements correctement et en toute sécurité.
  1. Healy WL, Iorio R, Lemos MJ. Athletic activity after joint replacement. Am J Sports Med. 2001;29:377–88.
  2. McGrory BJ, Stuart MJ, Sim FH. Participation in sports after hip and knee arthroplasty: review of literature and survey of surgeon preferences. Mayo Clin Proc. 1995;70:342–8.
  3. Mallon WJ, Callaghan JJ. Total knee arthroplasty in active golfers. J Arthroplast. 1993;8:299–306.
  4. Cabri J, Sousa JP, Kots M, et al. Golf-related injuries: a systematic review. Eur J Sport Sci. 2009;9:353–66.
  5. Matthew L. Baker et al. Risk Factors for Knee Injury in Golf: A Systematic Review. Sports Med (2017) 47:2621–2639

/related post

Marche nordique: bâtons, bien-être et bon humeur

La marche nordique est en pleine expansion ces dernières années. À l'origine de ce succès figure...