Les 5 commandements pour des séances de sport régulières

Il n'est pas facile pour tout le monde de garder de la régularité dans son entraînement. C'est pourquoi nous avons rédigé cinq commandements (plus un en bonus) pour libérer l'athlète caché(e) en chacun(e) de nous.

On peut dire que l'univers du fitness est divisé en deux moitiés : d'un côté, nous avons les purs sportifs, qui ne ratent jamais un entraînement et surveillent en permanence leurs résultats, ceux qui se demandent comment ils vont survivre cinq jours sans faire de sport lorsqu'ils attrapent la grippe.  

Et de l'autre, ceux que l'on appelle les « inconstants », qui appartiennent à plein de micro-univers : les éternels rêveurs qui renoncent instantanément s'ils ne voient aucun effet immédiat, ceux qui se disent « pas aujourd'hui, peut-être demain », ou encore ceux qui font 5 minutes d'exercice pour 20 minutes de pause. C'est une manière de penser dont nous avons du mal à sortir. Un environnement mental dont il est difficile de trouver la sortie de secours : le sport est bon pour nous, et notre corps a besoin de bouger pour être en bonne santé. 

  1. N'attendez pas tout d'un coup

Les premières semaines de sport sont les plus critiques, car c'est le moment où notre motivation est le plus à risque de s'effondrer sous le poids de la fatigue et de l'illusion qu'il suffit de quelques séances pour atteindre tous nos objectifs. Commençons déjà par renoncer à l'idée que tout arrive tout de suite (c'est mauvais pour notre estime de soi) et revenons à la réalité : les résultats viendront, mais seulement avec des séances régulières et de l'engagement. C'est pour cela qu'il est essentiel de définir des objectifs intermédiaires : quelques kilos perdus au cours des tout premiers mois, un poids sur la barre raisonnable et surtout proportionnel à nos capacités physiques... Pour résumer : le meilleur est encore à venir... mais en douceur. 

  1. Choisissez la séance d'entraînement qui vous convient 

Ne tombez pas dans le piège de vous sous-estimer et de penser que le sport n'est pas fait pour vous. Il y a toujours quelque chose d'adapté pour chacun et chacune d'entre nous, alors lançons-nous le défi. Choisissez une discipline sportive qui vous semble adaptée à vous ; une activité physique, c'est comme un vêtement, elle doit être ajustée à vous pour que vous puissiez entrer dedans facilement et régulièrement. Il est vain d'essayer de vous forcer à entrer dans un vêtement trop serré ou dont le style ne vous correspond pas. 

La clé pour des séances d'entraînement régulières, c'est de faire ce qui vous plaît. Ce n'est pas une bonne idée d'avoir l'impression de se forcer pour faire du sport, et ce n'est pas non plus réaliste d'essayer de vous accrocher dans un sport qui vous ennuie. Il existe tellement d'activités différentes dans l'univers du fitness, à nous de trouver ce que nous préférons. L'important, c'est de garder à l'esprit que tout le monde est différent ; il faut donc se concentrer sur nous-mêmes, et non sur les gens qui nous entourent, qui ont peut-être un métabolisme différent du nôtre (généralement meilleur !). Si votre objectif est de perdre du poids, ne vous pesez pas tous les jours : c'est absurde et vraiment démotivant. Les résultats reposent sur la régularité, c'est pourquoi il est bien d'attendre au moins un mois entre chaque pesée. 
  1. Pourquoi ensemble c'est mieux 

Qui est mieux placé pour nous comprendre et nous soutenir lorsque notre volonté faiblit que ceux qui suent, travaillent dur et font du sport à nos côtés à chaque fois que l'on s'entraîne ? Le combat pour obtenir une bonne condition physique est une bataille parfois difficile à remporter en solitaire. Avoir un(e) ou plusieurs allié(e)s à ses côtés peut être une bonne stratégie pour s'entraîner régulièrement. Essayez de trouver un ou une partenaire d'entraînement pour sortir de la solitude et gagner en motivation. 

  1. Ne sous-estimez pas l'environnement

Notre environnement n'est pas secondaire : courir le long de la plage à Miami, devant les palmiers et sous le soleil, n'a rien à voir avec peiner dans le brouillard dans une banlieue reculée. Ainsi, que vous vous entraîniez dans un club ou dans un autre environnement intérieur ou en plein air, il est essentiel de trouver un endroit qui reflète vos besoins, un endroit où vous soyez à l'aise.

Autre élément important : la musique. Qu'importe si vous aimez AC/DC ou la pop, l'important c'est que votre musique vous booste et vous fasse bouger au bon rythme, pour attaquer la séance de la meilleure manière possible. Quel ennui ce serait de courir sans la bonne bande-son dans vos oreilles !
  1. Changez les choses en douceur

Dès que nous commençons à faire du sport, nous signons un accord tacite avec nous-mêmes qui nous mène à croire qu'à partir de maintenant, nous ne céderons plus jamais à la tentation. Malheureusement, toutes ces bonnes intentions sont vouées à partir en fumée à la première invitation à un anniversaire ou à une crémaillère.
Une bonne séance d'entraînement est peine perdue si nous nous empiffrons de cochonneries? Certes, mais il est vrai aussi qu'il est peu probable que nous abandonnions immédiatement nos vieilles habitudes. Nous devons donc nous attaquer à nos vices avec régularité, et changer un peu à la fois. Ainsi, il sera moins difficile à supporter d'abandonner ses mauvaises habitudes. Modifier en douceur ce que vous mangez, c'est toujours bien mieux que les régimes chocs et stricts, et cela vous permet de conserver votre nouveau régime alimentaire sur le long terme.

  1. Votre ingrédient secret

Avouons-le, nous avons un peu menti : nous avions parlé de cinq commandements. Mais comme nous sommes tous et toutes différents, nous voulions ajouter un sixième commandement personnel, que chacun ou chacune d'entre nous peut choisir pour soi. Nous seul(e)s nous connaissons vraiment, et nous seul(e)s pouvons donc découvrir le dernier ingrédient secret qui rendra notre programme d'entraînement unique et, surtout, régulier.

/related post

Quatre raisons pour lesquelles il est bon de prendre un jour de repos !

Le repos est tout aussi important, sinon plus, que l’exercice lui-même. Voici pourquoi.