10 choses à savoir sur le sommeil, 1ère partie

Tout le monde sait à quel point il est important de bien dormir, même si le monde est divisé entre ceux dont le pire ennemi est le réveille-matin et ceux pour qui une nuit de huit heures n'est possible qu'en rêve.

Mais tout le monde ne sait peut-être pas ce qui arrive à ceux dont le sommeil n'est pas bon. Tout le monde ne sait peut-être pas non plus qu'il y a un jour de l'année consacré au sommeil et que, pour mieux dormir, il existe des remèdes simples et naturels autres que de compter les moutons.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sommeil sans oser le demander

Voici une liste des choses qu'il faut peut-être savoir sur cette activité fondamentale. Les cinq premières figurent dans ce premier article ; les suivantes seront présentées dans un second article.

  1. Journée internationale du sommeil
  2. Si vous ne dormez pas beaucoup, votre santé risque d'en pâtir : pathologies possibles
  3. Les avantages de la sieste
  4. La dimension onirique du sommeil
  5. Yoga, méditation : remèdes pour combattre les problèmes de sommeil

1. Journée internationale du sommeil

Le vendredi qui précède l'équinoxe de printemps (20/21 mars) est la journée internationale du sommeil. L'évènement a été organisé pour la première fois en 2008 par la World Association of Sleep Medicine  (WASM), dans le but de célébrer les bienfaits du sommeil et d'attirer l'attention de la société sur les personnes atteintes des troubles les plus courants, leur prévention et leur gestion.
De la diffusion de la lumière électrique à la généralisation des produits stressants en passant par l'utilisation des appareils qui augmentent notre dépendance à la connexion, les dyssomnies comme l'insomnie, l'hypersomnie et les désordres du rythme circadien ou les parasomnies comme le somnambulisme et les cauchemars, les troubles du sommeil touchent presque 45% de la population mondiale.
Not take sleep means counting the sheep
Lors de la journée internationale du sommeil, des évènements, un dépistage gratuit, des réunions avec des experts et diverses activités sont organisées pour sensibiliser à ce problème mondial dont les principales conséquences sont non seulement la santé des individus mais aussi des coûts sociaux élevés.

2. Ceux qui dorment peu s'exposent à des problèmes de santé

Le sommeil, un élixir de vie ? Les nombreux risques auxquels s'exposent ceux qui ne dorment pas bien démontrent que le sommeil est une des clés pour une meilleure santé. Ne pas se reposer convenablement et donc ne pas permettre au corps de se recharger ni au cerveau de se purifier des substances nocives produites durant l'état de veille a des effets négatifs sur le corps et l'esprit.
Sleep of business woman or student, sleeping after hard work
En dehors des sautes naturelles d'humeur, qui mènent facilement à la nervosité et à l'irritabilité, le manque de bon sommeil augmente le risque d'obésité, ainsi que l'exposition aux rhumes et aux maux de tête : le sommeil est en fait essentiel pour le système immunitaire et l'équilibre hormonal qui régule le stimulus de faim. Ceux qui dorment peu sont beaucoup plus enclins aux infarctus, aux problèmes cardiovasculaires, aux inflammations chroniques des intestins et aux cancers.

LES TROUBLES DU SOMMEIL TOUCHENT PRESQUE 45% DE LA POPULATION MONDIALE

Le manque de sommeil affecte également la mémoire, car il s'agit d'une phase fondamentale des processus de consolidation des apprentissages, le sommeil nous permettant d'éliminer les souvenirs inutiles et de créer de l'espace pour toutes les choses nouvellement apprises.

3. Les avantages de la sieste

Sieste ou reposette ? Quel que soit le nom qu'on lui donne, un repos après le déjeuner est une habitude commune aux pays méditerranéens, à la Chine, à l'Amérique latine et à l'Inde et qui a, comme l'établissent diverses études, de grands avantages pour notre bien-être.
Sleep of a young Asian woman in the bedroom and a smartphone
Le mot sieste vient du latin hora sexta, la sixième heure du jour, qui correspond à midi, quand les fermiers arrêtaient de travailler pour déjeuner. L'habitude de faire la sieste remonte au besoin des ouvriers agricoles de ne pas se fatiguer pendant les heures les plus chaudes du jour, pour faciliter la digestion et la reprise progressive des activités dans l'après-midi.

Les troubles du sommeil ont des coûts sociaux élevés et perturbent la santé des individus.

4. La dimension onirique du sommeil

Parmi les aspects les plus mystérieux et les plus fascinants du sommeil, les rêves occupent certainement un place très élevée. Voici d'abord quelques mythes à faire tomber:

  • Nous rêvons tous! Il y a ceux qui s'en souviennent facilement dans la journée et ceux qui les oublient totalement, mais il s'agit d'une activité qui n'épargne personne.
  • Les rêves ont une vie brève : nous oublions 50% de leur contenu en 5 minutes d'éveil, et au bout de 10 minutes il n'en reste qu'à peine plus de 10%.
Boy sleeping in bed waiting for the alarm clock
  • Nous ne rêvons pas que pendant le sommeil paradoxal. La plupart de l'activité est concentrée dans la phase la plus profonde du sommeil, mais dans une moindre mesure le rêve a aussi lieu pendant les phases non paradoxales
  • Nous rêvons généralement en couleurs, avec une prédominance des couleurs pastel, mais environ 12% de la population affirme rêver en noir et blanc.
  • Le rêve peut apporter des idées de génie. Il semble que des mélodies comme Yesterday des Beatles, des œuvres littéraires comme Frankenstein de Mary Shelley, des inventions révolutionnaires comme la machine à coudre et des intuitions comme le moteur de recherche Google soient nées pendant des rêves.

5. Yoga, méditation et remèdes pour combattre les problèmes de sommeil

Le yoga et la méditation figurent depuis longtemps parmi les techniques et remèdes naturels considérés comme les plus utiles pour combattre les problèmes de repos, tout comme certaines herbes comme la camomille, le tilleul et l'aubépine, et des essences spéciales comme la lavande, la bergamote ou le jasmin. Prendre quelques postures de yoga avant de s'endormir peut aider le corps à se relaxer et à se libérer des efforts effectués dans la journée.
De simples techniques de pranayama (exercices de contrôle de la respiration) ou le simple fait d'attirer l'attention et la conscience sur le rythme naturel de la respiration - constitué de l'inhalation, d'une pause, de l'exhalation et d'une nouvelle pause - permettent d'influer sur le système nerveux. Cette méthodologie agit sur le mode parasympathique, qui gouverne le rétablissement de l'équilibre psychophysique de notre organisme.
Enfin, dédier quelques minutes à la méditation ou à de brefs exercices de pleine conscience avant de nous coucher peut permettre à notre esprit de trouver la paix et le calme sans lesquels, dans la frénésie quotidienne de la vie moderne, nous aurions le plus grand mal à dormir tranquilles.

À suivre…

/related post

Prenez des habitudes : Comment se forger une nouvelle identité

Comme avec la plupart des habitudes, n'y a pas de longévité et qu'il ne suffit pas d'essayer de vo...